> Conseil gayParship > 7 pièges à éviter

Conseil gayParship

7 pièges à éviter

Vous avez rencontré quelqu’un sur Parship.fr mais soudain il ne répond plus ? Vous vous demandez pourquoi ? Surtout lorsqu’il s’agit d’échanges d’emails, la recherche d’un(e) partenaire via Internet présente de nombreuses occasions de commettre des erreurs. Voici les 7 pièges les plus courants à éviter lors de la première prise de contact par email.

7 pieges a eviter

1. Le piège de « l’introduction » du mail

Qu’ils s’agissent de « Coucou mon petit chou » ou de « Mon Serge bien aimé », dès les premiers messages ce n’est jamais une bonne idée de commencer un mail par un ton trop familial ou trop intime. Cela donne l’impression d’un être indiscret, voir pour certains, grossier. Certes, il n’y a aucun mal à choisir un ton amusant qui exprime votre personnalité mais veillez quand-même à ne pas exagérer. Au début, il vaut mieux s’en tenir à des formulations éprouvées et avoir le courage de renoncer à l’originalité que de s’efforcer à être drôle afin d’obtenir le résultat opposé – au moins jusqu’à ce que vous vous connaissiez un peu mieux pour pouvoir cerner l’autre, décrypter son humour et savoir s’il partage votre désir d’intimité. Cette précaution est d’ailleurs aussi valable pour la fin de vos emails : en cas de doute, choisissez plutôt un « sincèrement » qu’un « je t’aime à jamais » ou un « à plus, camarade ! ».

2. Le piège de l’étourdi

« Chère Mia, c’est impossible que cela soit un hasard : moi aussi j’adore le catch ! ». Voici une potentielle bonne introduction… sauf si le message est adressé à Sylvie ou à une personne qui n’a jamais indiquée qu’elle aimait le catch ! Évitez donc absolument ces négligences ou confusions, sinon, vous évoqueriez l’impression de n’avoir pas pris en considération les goûts de votre interlocuteur (trice). Cette erreur est d’autant plus courante que les membres échangent des mails à plusieurs personnes à la fois. Astuce : relisez les tout derniers mails que vous avez échangés ainsi que votre propre texte avant de l’envoyer et vérifiez par la même occasion que vous n’avez pas fait de fautes…

3. Le piège du radotage

« Après t’avoir raconté ce qu’il m’était arrivé chez ma nourrice la semaine dernière, voici les moments les plus marquants lorsque j’étais en primaire… ». Même si la sincérité est une vertu, n’exagérez pas en racontant trop de détails sur votre vie entière. Surtout au début quand vous êtes encore en train de faire connaissance il vaut mieux être bref. Venez-en donc au point essentiel, posez des questions et répondez-y, restreignez-vous aux détails intéressants et importants à vos yeux. Si vous ne faites que quelques allusions, l’autre sera curieux d’en savoir plus…

4. Le piège du flot de messages

« Coucou, me revoilà – j’étais parti(e) deux longues minutes pour me faire un thé… ». Naturellement cela peut être très positif que d’avoir des échanges plus que réguliers, mais seulement si chacun est d’accord ce rythme. Il vaut mieux être un peu plus discret et timide au début que d’en faire de trop et de surcharger l’autre. Attendez plutôt une réponse à votre email avant d’utiliser tout de suite un autre outil de communication mis à votre disposition, comme le clin d’œil ou le badinage (qu’il faudrait préférentiellement utiliser en premiers…). De plus, les emails comme « Je m’ennuie, tu fais quoi toi ? » peuvent effrayer l’autre, surtout si vous en envoyez fréquemment : vous risquez de donner l’impression de gâcher tout votre temps derrière votre ordinateur…

5. Le piège du langage pour initiés

« Salut (:-) Oh là là, mon chef se comporte comme un +0:-) j’ai envie de :’-( Et toi (:-&*’ ? ». Même si vous adorez les abréviations et les émoticônes, cela ne veut pas dire que l’autre partage votre préférence. Vos messages doivent être clairement compréhensibles, même aux plus novices utilisateurs d’Internet. Cette remarque est aussi valable pour toutes les allusions que vous pourrez faire, qui seront en réalité très facilement comprises par vos proches mais pas forcément par tous. Privés de leur contexte, de telles remarques semblent étranges et peuvent provoquer l’incompréhension de l’autre...

6. Le piège de la généralisation

« Moi personnellement je pense qu’une hausse de la T.V.A renforcera la demande intérieure à long terme … » Ah bon ?… Très intéressant… Ce type de phrase marque une difficulté à parler de choses personnelles, en essayant de fuir dans des généralisations intellectualisées. De façon générale, les thèmes de la politique, de l’économie ou de la météorologie seront plutôt à éviter lorsque vous faite connaissance avec quelqu’un. Il s’agit dans ces premiers temps de faire vraiment connaissance l’un de l’autre et non pas d’échanger seulement de banales généralités. Par exemple, au lieu de disserter sur la beauté des îles grecques racontez plutôt pourquoi et comment vous avez décidé des les visiter. Ou bien – encore mieux – restez dans le moment présent : si vous venez juste d’arroser votre clavier de café par méprise, écrivez-le. La façon dont vous traitez les petits événements de la vie quotidienne révèle beaucoup plus sur votre personnalité et en est pour cela beaucoup plus intéressante que votre avis sur les questions de la vie sociale en général.

7. Le piège de mettre fin à un contact avec disgrâce

« Comment est-ce possible que je ne t’intéresse pas ?! J’aurais dû me douter qu’une fille comme toi … ». Quelqu’un vous dit poliment, mais clairement, qu’il (elle) souhaite un terme à vos échanges et vous le prenez mal ? Y riposter une remarque cinglante ne fera que le (la) conforter dans son choix. Même si vous auriez été intéressé pour continuer ces échanges et si cette demande de fin de contact vous a blessé : acceptez ce refus et souhaitez lui gentiment et simplement que vous espérez qu’il (elle) finira par faire la rencontre qu’il (elle) attend. Car en effet, d’une part il faut reconnaitre que ce geste est une preuve d’honnêteté et de franchise. D’autre part, les raisons de ce choix ne vous concernent peut-être même absolument car ils peuvent aussi tout simplement découler d’événements personnels que vous ignorez !...

La rédaction Parship

Testez Parship gratuitement

Je suis :
Je cherche :

Les CGV et la politique de protection des données s’appliquent. En étant membre non payant, vous recevez régulièrement des offres concernant les abonnements payants et d´autres produits de PE Digital GmbH par e-mail (la désinscription est possible à tout moment).

Error with static Resources (Error: 418)